Arts et Conseils

03/09/2018

 

ROY, Roi au palais du cheveu : « ART et CONSEILS »…

 

« La coiffure est un art et doit le rester... »

 

Roy MORDANT, coiffeur, né le 28 octobre 1974, a installé son salon de coiffure au centre du village d'Evegnée en 2000. « Art et Conseils », tout le monde connaît l'enseigne maintenant…

 

Ceux et celles qui fréquentent le salon voient en son patron l'infatigabilité et le zèle de la fourmi, l'indépendance et la discrétion du chat ou la douce et tendre bonhommie du panda…

 

C'est à l'école du village que Roy, orphelin de père, a commencé ses classes, assez péniblement, car il avoue que la source ne coulait qu'au bas de la rue ou au cours des activités créatives comme le dessin, la musique ou les travaux manuels… A la fin de son école primaire il savait pourtant très bien ce qu'il voulait et s'inscrivit, sans hésitation, à l'Ecole de Coiffure de la Ville de Liège.

 

Là, notre Roy fut un élève remarqué pour la passion innée qui l'habitait, et il n'occupait certainement pas la place du cancre près du radiateur. Lui qui avait été connu jusque là pour n'avoir aucune mémoire, en faisait pourtant preuve d'une très solide, à condition que le sujet à retenir traitât du cheveu… Il rafla tous les prix lors de la remise de son diplôme, et il venait de perdre sa maman. Laquelle avait elle-même été coiffeuse, mais Roy ne sait pas trop aujourd'hui si c'est Maman qui lui donna vraiment les dons et le goût pour le métier. Ce qui est sûr, c'est qu'il est tombé dedans quand il était petit…

 

Néanmoins, Maman lui servit de cobaye plus d'une fois, notamment celle où, du haut de ses 16 ans, Roy expérimenta sur elle un shampoing « déjaunisseur » de sa création, à base de bleu de méthylène… La pauvre dame vit ses cheveux virer au vert prairie… Heureusement, après deux shampoings neutres consécutifs, les choses rentrèrent dans l'ordre. Le procédé fut mis au placard et jeté aux oubliettes pour toujours, que les clients-lecteurs soient rassurés !Du travail, Roy en a toujours eu, toujours voulu et, dès ses 12 ans, il plongeait ses mains dans les bacs de lavage. Des expériences, il en a connues, et, malgré son âge encore jeune, il affiche un CV impressionnant, tant par la panoplie des maisons de coiffures réputées ou firmes pour lesquelles il a travaillé, que par la variété de formations complémentaires qu'il a suivies.

 

Tant les techniques de mises en plis, brushings, coupes, permanentes, colorations, mèches ou chignons que celles de visagisme, manucure ou maquillage lui sont familières. Aussi, Roy a toujours senti que, malgré la promesse faite à Maman de ne jamais devenir indépendant, il finirait par installer son propre salon et, last but not least : dans la maison familiale…Le perfectionnisme de Roy le pousse à avancer, et son parcours le prouve. Quand vous entrez chez Art et Conseils, vous faites vite connaissance avec la petite équipe sympathique et motivée qui évolue autour de vous : Floriane, Aline, Nancy, Christopher ou Pascal.

 

Ce dernier s'occupe plus particulièrement des épilations visage et surtout des maquillages de jour, soirée, scène, plateau TV ou défilés de mode. Pascal organise aussi un cours gratuit d'une valeur 35 € qui est offert aux clientes qui veulent maîtriser les techniques de base du maquillage (teint, yeux, ombres et lèvres). Tous ont été moulés par la patte du boss, c'est incontournable… Ainsi, Roy forme ses collaborateurs et les guide pour que les oreilles de chacun soient dressées à l'écoute du client. Son dada : la méthode Claude Juillard de Paris qui permet d'explorer, grâce à des tests, l'inconscient du client à la recherche d'un modèle de coiffure. Roy insiste pour utiliser les techniques de visagisme ou de « colorisme » tout en conseillant sans imposer.

 

Les habitué(e)s du salon auront aussi remarqué comment certains nouveaux venus dans l'équipe se sont étrangement épanouis au contact de ce patron passionné, exigeant et très contagieux dans son savoir faire…

Roy n'est satisfait que quand il voit ses client(e)s qui le sont. La difficulté redoutée, dit-il,  quand on travaille dans un petit village, c'est que les mauvais points sont plus vite distribués que les bons.

 

Mais, de plus en plus, il faut se garder de penser qu'on ne voit que des têtes d'autochtones parmi les client(e)s, il y en a qui viennent de loin. Il paraît même qu'on parle de lui sur Internet… Et bientôt, dans Flair Magazine ? Oui, vous lisez bien, c'est un scoop…

 

Au printemps 2007, notre Roy et son équipe vont travailler en collaboration avec Lisap Milano et Pierre Cardin Paris pour 7 parutions dans le fameux magazine Flair, connu pour sa rubrique « relooking » de lectrices volontaires (renseignements et inscriptions au bureau du journal de Flair)…

 

Assurément, nous avons déjà beaucoup de chance d'avoir au sein de notre petit village un salon de coiffure, si, en plus, c'est aussi « à la page » qu'à la ville ou dans les revues féminines…

 

Alors : BRAVO !

 

Please reload