Rechercher
  • EF

La balade dégustative vue par une villageoise ...


... philosophe réquisitionnée (poste 6 Michelle Montrieux)

​Jacques Galloy, l’organisateur de l’évènement, avait prévenu : « il y aurait du monde » … Pour recevoir tous ces promeneurs affamés et assoiffés, Jacques m’avait, d’une part, demandé de préparer un potage avec des légumes de saison provenant de mon jardin et, d’autre part, d’offrir en dégustation un peu de vin de vignes locales… Il misait d’abord sur 200 personnes…


Jusqu’au matin de la date prévue… Anxieux, il était passé me dire qu’il faudrait compter sur 300 personnes ! ​​

J’avais déjà préparé 25 litres de soupe dans une grande marmite à stérilisation avec thermostat. Tout ce que j’avais pu ramasser de comestible parmi mes « cultures maraîchères » s’y trouvait... Du céleri, des pommes de terre, des oignons, du persil, des poivrons, des tomates, des courgettes, des piments et des poireaux… Le tout, bien assaisonné d’épices variées.

Pour le vin, je m’étais arrangée avec François et Arthur, mes collègues et voisins viticulteurs afin qu’ils me cèdent quelques-unes de leurs bouteilles de divin breuvage. Ceci, afin de ne pas dévaliser ma cave de viticulteur amateur, restreinte en quantité par définition… Et je fus bien reçue ! Ce qui me permit d’offrir 3 cuvées différentes à la dégustation… En tout, 15 bouteilles du cru furent vidées ! Et les promeneurs appréciaient, en redemandaient même ! Une petite compétition entre les différents vins proposés s’improvisa gentiment…

Jacques Galloy m’avait aussi invitée à ouvrir mon vignoble à la curiosité des badauds… Heureusement, une petite équipe, réquisitionnée pour me prêter main- forte, s’était naturellement constituée autour de moi. Je profite de la parole qui m’est donnée pour remercier les Murielle, Didier, Henri-Michel, Tatiana, Christian… qui se reconnaîtront en lisant ces quelques lignes…

Le vignoble, qui avait été spécialement jardiné et toiletté les jours précédents, fut éclairé de bougies et de flambeaux. Un voisin fut lui aussi sollicité avec succès pour venir filmer l’évènement d’en haut avec son drone depuis ma prairie…


L’ambiance musicale était assurée par « Radio-Toubib » qui ne s’était plus donné en spectacle depuis des décennies, mais avait conservé tout son « matos » intact…

Alors, à la nuit tombante, la foule arriva par petits groupes sur notre parking, autour d’une très longue table que notre Tonton Didier venait de construire avec des madriers de récupération… Tante Murielle avait tout garni avec des fruits, des légumes, des œufs de nos poules, des pieds de vignes en pot, des végétaux cueillis sur place… La production du jardin était tellement bien mise en évidence que des personnes voulaient nous acheter nos pommes, nos noix ou nos tomates … Certains n’avaient pas compris que notre intention n’était pas de créer un nouveau marché fermier, mais seulement de répondre par la convivialité à l’appel d’un organisateur ambitieux quant à la mise en valeur de notre patrimoine local…

C’était, en plus des Journées du Patrimoine religieux, la fête du Patrimoine philosophique et, chez nous, ce soir-là, un courant Epicurien était né… De mémoire d’Evegnéen ou de Tignéen, on n’avait jamais vu autant de Sylvatiens sur nos terres !

Lire aussi …. la balade dégustative vue par ...

... une promeneuse

... un acteur

#2016 #MichelleMahieu #Villageetpatrimoine #Villageetenvironement #villageetnature

Posts récents

Voir tout

La chapelle d’Evegnée … Mille ans d’histoire

La première mention attestée de l’existence de la chapelle d’Evegnée est une charte de 1398 où l’on peut lire « nostre damme d’Evregneez ». L’édifice actuel date de 1695 comme l’atteste l’inscription

Le zoning industriel Evegnée-Tignée Heuseux

Les riverains se regroupent afin de répondre à l'enquête d'incidence relative à ce nouveau zoning. Rejoignez vite les signataires de ce document (avant mercredi 3 décembre !!!) DE Comité "Qualité Vill

L'avenir de l'église de Tignée

Allez-vous demain contempler l'église de Tignée en ruines ? Voilà 8 ans qu'elle est fermée, faute de pouvoir en réparer la toiture et de la restaurer petit à petit. Pourquoi y a-t-il urgence aujourd'h