Rechercher
  • EF

La balade dégustative vue par une promeneuse ...


... (Julia Colson)


« ... Et toi ? Tu y vas à la balade dégustative ? ».

Voilà la question qui circulait sur toutes les lèvres en ce début septembre.

Le 10 donc, aux alentours de 18h, quelque 300 personnes s’étaient donné rendez-vous devant l’église de Saive.

De quoi s’agissait-il ? Une promenade de quelques kilomètres allait emmener, dans un joyeux désordre, tout ce petit monde à travers prés, chemins, sentiers et venelles.

Une dizaine d’arrêts ponctuaient le parcours. A chacun de ceux-ci, un artisan de la région ou même un particulier proposait à la dégustation un produit de bouche.

Comme le soleil s’était, lui aussi, largement invité, dès le départ, un verre de bière « la Sylvatienne » ravissait les gosiers déjà secs.

Au Mousset, on se pressait devant le chalet de la maison Meneghin qui présentait des guimauves aux goûts variés.

Après avoir gravi le chemin de la Haie del Praye, petite pause apéritive chez Marie-Françoise grâce aux vins aromatisés « O Pamp ».

Par petits groupes, on cheminait à présent dans le chemin de Miermont en admirant le paysage ; tantôt le versant de gauche, tantôt celui de droite. Les conversations aussi allaient bon train. On devisait de tout : des beautés de la campagne environnante, de la température particulièrement clémente en cette fin d’été ou des mille et une petites choses qui font le quotidien… Et tout cela, dans une ambiance bon enfant, entrecoupée tour à tour d’éclats de rire ou de « oh », « ah » de surprise ou d’admiration.

La « Halle de l’Artisan » offrait quelques variétés de boudins, bienvenus après cette grimpette.

Au croisement du Vieux Tilleul, un feu de bois entretenu par les scouts indiquait le chemin à suivre pour atteindre la ferme Duizings où, fromages, milk-shakes, glaces et yaourts avaient de quoi satisfaire tous les goûts. Ainsi revigoré, chacun pouvait poursuivre jusqu’à la place de Surfossé.

Marie nous y attendait avec son délicieux riz au lait fait maison.

De là, il fallait juste se laisser guider vers l’église de Retinne et séduire par l’éclat de ses vitraux multicolores scintillant dans la nuit, puis… déguster l’une ou l’autre douceur de l’artisan chocolatier Schonmacker.

La route était longue encore pour atteindre la Chapelle d’Evegnée ; mais, balisée par des dizaines de lanternes, ce chemin de lumière était tout simplement féérique…

Lire aussi …. la balade dégustative vue par ...

... un acteur

... une villageoise

#2016 #Villageetpatrimoine #Villageetenvironement #villageetnature